Comment choisir une bouteille de vin ?

Comment choisir une bouteille de vin ?

Que cela soit pour la déguster dans les jours ou heures qui viennent ou au contraire pour la conserver dans le temps, une bouteille de vin ne se choisit pas à l’aveugle. Plusieurs critères peuvent vous aider à y voir plus clair. Comment choisir une bouteille de vin ? Petit tour du propriétaire.

Des accords de saveurs différents selon les plats

Vin rouge, blanc ou rosé ont chacun leurs spécificités en termes de saveurs, de palettes aromatiques en fonction des cépages, des terroirs, des régions d’origine… Ils développent tous des arômes et tanins différents qui s’accorderont bien ou pas du tout avec les plats que vous souhaitez déguster. Il faut donc chercher l’accord gustatif entre un met et un vin : un poisson avec du vin blanc ou une côte de bœuf avec du vin rouge.

En creusant un peu plus le sujet, vous pourrez affiner votre achat en sachant par exemple qu’un Bourgogne se mariera bien avec des viandes telles que l’agneau, le poulet et le mignon de porc tandis qu’un rioja – plus costaud – fonctionnera mieux avec des viandes plus fortes comme le gibier notamment. Les plateaux de fruits de mer se marient bien avec de l’Entre-deux-mers et pour les desserts des blancs moelleux (Monbazillac notamment) ou des rouges plus fruités (Pays d’Oc) se marient à merveille.

Des potentiels de conservation du vin qui varient

Aussi, certains millésimes et domaines n’auront que très peu voire pas de potentiel de conservation dans le temps, donnant des vins qui donneront leur maximum lors de la dégustation dans le court terme. Des vins qui peuvent paraître jeunes sur l’étiquette mais qui pourtant seront à leur meilleur niveau gustatif.
Et des crus relativement âgés de l’ordre de dix années par exemple mériteront d’être bus rapidement, car ils ont également donné leur meilleur au niveau du vieillissement, et risquent même de perdre en qualité s’ils ne sont pas dégustés dans l’année. Tout dépend de l’appellation du vin (Bordeaux, Loire, Bourgogne, Rhône, Languedoc…), du terroir et du sol, du château, de l’année.

Pour les vins de garde, les millésimes sont à prendre très au sérieux, certaines années étant considérées comme très bonnes pour un vieillissement (2010 par exemple dans le bordelais) tandis que d’autre non.

Les cépages

Un excellent indicateur pour bien choisir une bouteille de vin est de se référer aux cépages avec lequel il est produit. Le pinot noir est bien différent au niveau palette aromatique que le merlot ou le cabernet de même que le chardonnay diffère du sémillon. Tout dépend de la saveur que vous recherchez : plutôt fruité ou minéral ? tannique ou rond ? épicé ou léger ? notes de fruits rouges ou d’agrumes ?

Quelques pistes

– pinot noir : notes de cerises
– syrah : épices, poivre, cassis
– grenache : café, cacao, prune
– malbec : groseille, fruits séchés, forts tanins
– merlot : tanins souples, notes de pruneau, menthe
– chardonnay : pamplemousse, citron
– sauvignon : pomme, mangue, melon, poire
– riesling : note très florale
– cabernet sauvignon : chocolat, menthe, cassis
– cabernet franc : réglisse, framboise, fraise…

Si les grandes surfaces proposent parfois plusieurs centaines de références en vins rouges, blancs et rosés, se rapprocher d’un caviste vous sera d’une grande aide pour mettre la main sur le cru de votre choix.

Enregistrer

Laisser un commentaire